Natal → Sao Luis

21 jours | 10 - 30 sept. | 1.380 km

1.999,00 

Description

Jour 1: 10 sept.

Natal → Perobas | 60 km

Nous touchons l’eau à Natal au nord du pont Newton-Navarro. Plus précisément sur la plage de Praia da Redinha. Ici, la côte est plus vaste et moins peuplée que Praia de Ponta Negra. Notre destination d’aujourd’hui, Perobas, se trouve au nord à 60 km. Sur les premiers 30 km, les villages défilent sur la plage. Ce n’est qu’après Maxaranguape que cela devient plus intéressant. Nous passons « Cap St. Rochus », connu sous le nom de Cabo de São Roque en portugais. Ce cap forme la pointe nord-est de l’Amérique du Sud, C’est le point le plus proche de la côte de l’Afrique.

La falaise se termine avant le prochain village de Caraúbas. Dans le village suivant de Maracajaú – également connu sous le nom de Caraïbes brésiliennes – la plongée en apnée est très populaire. Les récifs y sont littéralement envahis par les touristes nationaux et étrangers. Ces récifs ne nous affectent pas car ils sont situés un peu au large. De là, il reste 10 km jusqu’à notre destination. Les villages côtiers sont de moins en moins nombreux, tandis que les zones côtières sauvages se multiplient. Enfin, nous atteignons notre hébergement en bord de mer, l’hôtel Siri Paraíso, où nous posons nos kites.

Jour 2: 11 sept.

Perobas → São Miguel do Gostoso | 55 km

Le lendemain, nous partons de l’hôtel Siri Paraíso à Perobas vers São Miguel do Gostoso . La distance de 55 km est à peu près la même que la veille. La Praia de Perobas, se termine à moins de 4 km et est suivie de Praia de Carnaubinha. La ville suivante, plus grande, Touros, possède une très jolie baie. La plus longue autoroute fédérale du Brésil se termine ici à Touros. Elle mesure plus de 4700 km et traverse 12 États près de la côte. 5 km plus tard, nous passons devant un phare noir et blanc nommé Farol do Calcanhar. Avec 62 mètres de haut, c’est le plus haut phare du Brésil. Depuis le phare, le Kauli Seadi Beach Hotel à São Miguel do Gostoso se trouve à moins de 20 km.

Jour 3: 12 sept.

São Miguel do Gostoso → Galinhos | 80 km

La destination d’aujourd’hui, Galinhos, se trouve à 80 km. On se dirige vers le Kite Center Kauli Seadi situé sur la plage à environ 2,5 km à l’est de São Miguel do Gostoso. Nous quittons São Miguel do Gostoso et naviguons parallèlement à la grande plage de sable. 10 km plus tard, nous atteignons une magnifique baie, c’est la plage de Praia de Tourinhos. Après un peu plus de la moitié du parcours, nous atteignons le point le plus au nord pour aujourd’hui. Depuis le parc éolien près de São Bento do Norte, nous nous drigeons vers le OSO. Plusieurs kilomètres suivent sans aucun signe de civilisation. Nous atteignons Galos en fin d’après-midi. Il n’y a ensuite plus qu’une courte distance jusqu’à Galinhos. Nous passons la nuit à la Pousada Amagali-Galinhos ou à la Pousada Brésil Aventure. Les deux sont très bien.

Jour 4: 13 sept.

Galinhos → Ponta do Mel | 85 km

Notre voyage continue. Ponta do Mel est au programme aujourd’hui avec 85 km à parcourir. Nous quittons Galinhos, situé sur un promontoire de seulement 440 à 660 mètres de large. Nous traversons l’immense estuaire. L’embouchure est composée de bancs de sable entre lesquels des plans d’eau plats et lisses comme un miroir sont crées. On rencontre les mêmes conditions 20 km plus loin. Au nord de Barreiras, il y a des kilomètres de bancs de sable et d’innombrables spots flats. En raison de l’eau peu profonde et du sable léger, l’eau est exceptionnellement turquoise. 30 km avant notre destination, la plage s’oriente à nouveau vers le nord-ouest. Le sable rouge de l’arrière-pays indique que Ponta do Mel n’est pas loin.

Jour 5: 14 sept.

Ponta do Mel → Tibau | 50 km

Après le petit-déjeuner à la Pousada e Restaurante de Beiral, nous continuons le voyage. Les deux tronçons les plus longs sont derrière nous. Un circuit plus court de seulement 50 km nous attend aujourd’hui. Nous allons à Tibau. C’est un endroit à la frontière entre les États du Rio Grande do Norte et du Ceará. Alors que le parcours est orienté vers le ONO sur les premiers 10 km, il tend ensuite vers l’ouest sur 20 km. Nous passons Areia Branca, dont le nom « sable blanc » vient de l’extraction du sel dans cette région. Après avoir traversé le Rio Apodi, il nous reste encore 15 km à parcourir en direction nord-ouest. Un bon repas et des boissons fraîches nous attendent à la Pousada Beijo Mar à Tibau.

Jour 6: 15 sept.

Tibau → Canoa Quebrada | 70 km

Après un sommeil bien mérité à la Pousada Beijo Mar, les 70 km d’aujourd’hui nous emmène dans la célèbre station balnéaire de Canoa Quebrada. 3 km après le départ, nous passons la frontière entre le Rio Grande do Norte et le Ceará. La plage s’étend sur 15 km direction NNO, puis la côte décrit une légère courbe vers la gauche. Après 10 km, la direction est ONO. On le percoit grâce au changement de l’orientation du vent. Nous continuons dans cette direction jusqu’à l’arrivée.

D’innombrables petits bateaux de pêche, appelés Jangadas, sont ancrés près de la plage de Praia da Barrinha. Ils ont l’air de frêles esquifs, mais ces bateaux naviguent bien en haute mer. La plage est sablonneuse et vaste, mais pas pour longtemps. Une falaise rouge nous accompagne sur 5 km jusqu’à Redonda, où nous rencontrons plus de Jangadas. Les dunes de sable rouge qui suivent sont magnifiques. Puis reviennent les falaises rouges. Peu de temps avant le célèbre logo blanc dans le rocher sur la plage de Canoa Quebrada, nous nous arrêtons.

Jour 7: 16 sept.

Canoa Quebrada | Pause

Après 9 jours et 570 km de kitesurf, une journée de repos dans la ville touristique de Canoa Quebrada est exactement ce dont nous aurons besoin. Visiter Broadway ou le célèbre Freedom Bar sur la plage figure sur la liste des choses à faire.

Jour 8: 17 sept.

Canoa Quebrada → Uruaú | 60 km

Après le briefing de l’itinéraire à Pousada Tranquilândia Village, nous montons nos kites sur la plage de Canoa Quebrada. Un parcours de 60 km avec de nombreux spots flats nous attend aujourd’hui. Nous quittons le site touristique populaire et naviguons vers le nord-ouest. À environ 16 km de notre départ, nous atteignons l’estuaire de 550 mètres de large du Rio Jaguaribe, long de 600 km. Avec la bonne marée, il y a ici un très grand spot flat. Pendant les trois kilomètres suivants, nous allons au nord jusqu’à ce que nous contournions le cap rocheux. Ensuite, la côte se dirige vers le nord-ouest jusqu’au petit estuaire du Rio Pirangi.

C’est aussi là que commence le spot de kite deParajuru. Grâce aux longs bancs de sable et au lagon, vous trouverez ici une zone pour débutants très sûre et peu fréquentée. Nous sommes alors à la moitié du parcours d’aujourd’hui. Après une pause, nous continuons, frais et dispos. La plage est initialement assez plate et large et devient sensiblement plus étroite au fur et à mesure qu’on avance. Seulement six kilomètres avant Uruaú, la plage redevient plus large et la côte plate. Juste avant la lagune de Lagoa de Uruaú, nous posons nos kites sur la plage de notre hébergement, l’hôtel Boutique Zebra Beach.

Jour 9: 18 sept.

Uruaú → Fortaleza/Cumbuco | 80 km

Nous parcourons aujourd’hui 80 kmd’Uruaú jusqu’à la plage de Praia do Futuro à Fortaleza, la capitale du Ceará. La côte n’est plate que sur une courte distance et, comme la veille, une falaise blanche et orange nous accompagne. L’eau atteignant les rochers à marée haute, il n’est possible de longer la plage qu’à marée basse. Après 5 km, nous passons près de la Gruta da Mãe d’agua (la grotte de la mère de l’eau). Lorsque nous arrivons à la plage Praia de Morro Branco, les impressionnantes falaises s’estompent. Le long d’une plage de sable de 8 km de large, nous atteignons l’embouchure du Rio Choró et de l’autre côté se trouve le spot de kite Barra Nova. Ce spot de kite offre d’excellentes conditions de flat et n’est pas surpeuplé.

Après plusieurs kilomètres de plage immaculée, nous traversons le magnifique Rio Mal Cozinhado. Sur l’autre rive du fleuve se trouve le village de Caponga. À sa fin, il y a une section de plage avec seulement quelques bâtiments près de la mer jusqu’à Barro Preto. Nous approchons d’une grande ville après avoir traversé le Rio Cocó. Nous sommes maintenant dans la métropole de Fortaleza. Nous arrivons au restaurant Guarderia Brasil. Là, nos véhicules d’assistance nous attendent pour nous emmener à Cumbuco, où nous passerons la nuit à la Pousada Tropical Wind.

Jour 10: 19 sept.

Cumbuco → Lagoinha | 75km

Après le petit-déjeuner à la Pousada Tropical Wind et le briefing, nous nous dirigeons vers la plage. Depuis Cumbuco, l’un des spots de kite les plus anciens et les plus célèbres du Brésil, notre itinéraire de 75 km nous mène à Lagoinha. Nous passons la célèbre lagune de Cauipe – et quelques kilomètres plus tard, nous devons attérir nos kites. Passer sous la jetée est plus rapide que de faire le tour par la mer. Nous continuons notre balade sur la plage de Pecem. Nous sommes à environ 10 km de Taiba. Nous passons Lagoa Taiba avant de tomber sur l’un des meilleurs spots de vagues de la région appelé Quebra Mar, à Paracuru. Puis il reste encore 25 km jusqu’à notre destination – la plage de Lagoinha. Nous passons la nuit au pittoresque Hotel Platô.

Jour 11: 20 sept.

Lagoinha → Icaraí de Amontada | 80 km

Nous passons Donkey Kite Lagoon sur la plage. 80 km d’eau salée nous séparent de notre destination d’aujourd’hui : Icarai de Amontada. Le spot de kite le plus proche est Guajiru, à moins de 20 km. Nous longeons Flecheiras et Emboaca avant d’atteindre la pittoresque baie de Mundaú. Nous couvrons plus de la moitié de la distance d’aujourd’hui avant de nous arrêter pour une pause à Baleia. La plage dans cette zone est spacieuse et la mer est calme, nous pouvons donc avancer rapidement. Nous arrivons peu après dans la magnifique baie d’Icaraí de Amontada. À l’extrémité ouest se trouve la Pousada Villa Mango, notre hébergement pour la nuit.

Jour 12: 21 sept.

Icaraí de Amontada → Jericoacoara | 120 km

Après le petit déjeuner à Villa Mango, un vrai défi nous attend; la distance d’aujourd’hui est de 120 km! Nous nous dirigeons vers le lieu de fête le plus célèbre du CearáJericoacoara. Ça va être difficile, mais chaque participant peut, quand il le souhaite, continuer sur terre avec les véhicules de soutien. 120 km de kitesurf en une journée n’est pas une simple promenade. En peu de temps nous sortons de la baie et passons le village voisin de Moitas. Avant d’arriver à Patos, excellent spot flat de la région, nous traversons le Rio Aracatiacu. Au bout de la vaste plage Praia dos Patos se trouve le Rio Aracati-Mirim et juste après se trouve Almofala. Si nous avons de la chance avec les marées, nous pouvons naviguer dans la rivière au bout de Praia de Almofala jusqu’à Ilha do Guajiru.

Suit maintenant une longue section avec une alternance de forêts, de mangroves et d’estuaires. Le prochain spot de kite est Preá. Il se trouve à 16 km de notre destination. Nous passons devant le monument de Jeri – la Pedra Furada – une arche en pierre sur la plage. Pendant que le soleil se couche, nous débarquons au sud de la Duna do Pôr do Sol. Il ne reste plus que 3 choses à faire: se doucher, manger, boire et surtout dormir. Notre hébergement est la Pousada Surfing Jeri, parfait pour se détendre avant notre journée de repos bien méritée.

Jour 13: 22 sept.

Jericoacoara | Pause

Après le tronçon extrêmement long de la veille, tout le monde peut profiter d’un peu de repos aujourd’hui. Jeri est un endroit idéal pour se reposer et se détendre, mais pour les kiteurs purs et durs, il est aussi possible d’aller à l’eau. En dehors de cela, Jeri propose de nombreuses autres façons de passer la journée. En tout cas, vous ne vous ennuierez pas ici.

Jour 14: 23 sept.

Jericoacoara → Camocim | 55 km

L’itinéraire d’aujourd’hui est assez facile, le briefing a lieu à la Pousada Surfing Jeri. Le tronçon fait 55 km jusqu’à Camocimet est presque sans récif. Le départ a lieu un peu au sud-ouest de Jeri, en dehors de la zone de couverture du vent de la grande dune Duna do Por do Sol. Les premiers 10 km sont tranquilles et se font le long de la vaste plage de Jeri qui a été autrefois utilisée comme toile de fond pour un film. À Guriú, nos véhicules d’assistance traversent la rivière sur des petits bacs. Après 10 km sans aucune maison sur la plage, nous atteignons le spot de kite de Tatajuba. Nous faisons une pause ici.

Environ 20 km nous attendent encore jusqu’à ce que nous atteignions le fleuve Rio Coreaú à Camocim. Ce tronçon est sauvage, la plage est complètement intacte et naturelle. L’embouchure de la rivière mesure environ 550 mètres de large au point le plus étroit. Nous parcourons environ 4 km au nord jusqu’au phare délabré de Farol do Trapiá. Notre destination, l’hôtel Villa del Mar Praia, est alors à moins de 3 km.

Jour 15: 24 sept.

Camocim → Barra Grande | 70 km

Le parcours de 70km commence à Camocim et se termine à Barra Grande dans l’état de Piaui. Nos kites s’envolent dans le ciel sur la grande plage de l’hôtel Villa del Mar Praia. La ville la plus proche, Maceió, est située à 10 km dans la direction OSO. Elle se trouve dans une petite baie pittoresque dont les rives sont bordées de cocotiers. Peu après, il y a l’embouchure du Riacho Cangalha, la ville d’Amarela, puis le grand estuaire du Rio dos Remédios. Au point le plus large, il mesure environ 2 km.

La prochaine section de plage habitée est Praia das Curimãs, à environ 8 km. Cette plage a involontairement fait la une des journaux locaux en 2014 lorsqu’un cachalot de 40 tonnes et 16 mètres de long s’y est échoué. 10 km à l’ouest se trouve le village de pêcheurs de Bitupitá et 5 km au sud-ouest, un estuaire. En traversant le deuxième bras de la rivière, nous passons la frontière entre le Ceará et le Piauí. De l’autre côté se trouve le village de Cajueiro da Praia et la belle plage dePraia de Barrinha. De là, la distance jusqu’à l’arrivée n’est plus que de 10 km. Notre downwind se termine aujourd’hui sur la plage de Barra Grande devant la luxueuse Pousada BGK. L’abréviation BGK signifie – qui l’aurait deviné – Barra Grande Kite!

Jour 16: 25 sept.

Barra Grande → Delta das Américas | 55 km

À Barra Grande, nous quittons la Pousada BGK et nous nous aventurons dans le Delta das Américas, à 55 km. A un jet de pierre sous le vent se trouve le spot de flat voisin de Macapá. Au bout de Praia de Maramar, il faut faire attention au récif près de la plage pendant quelques kilomètres. Il est préférable de rester en mer à quelques centaines de mètres de la plage. La navigation est plus tranquille devant la jolie baie de Praia do Arrombado. Nous passons quelques quartiers, et arrivons un peu plus tard à Luís Correia. Au bout de la plage se trouve le port de Luís Correia. Une jetée de pierres et de béton s’étend sur près de 2,5 km en mer. Les pierres ont des arêtes vives, nous restons éloigné. Au cours de la section suivante, nous kitons le long de Praia da Pedra do Sal sur 10 km. Le phare du même nom trône à son extrémité nord. Après ça, il reste encore 10 km avant l’arrivée. Si les marées le permettent et que la police maritime ne regarde pas, il ne reste que quelques kilomètres de kitesurf dans le Rio Parnaíba. Sinon, nous couvrirons les derniers kilomètres jusqu’à la Pousada Casa de Caboclo en bateau.

Jour 17: 26 sept.

Delta das Américas → Tutóia | 80 km

Aujourd’hui, une expédition kitesurf à couper le souffle nous attend! Un bateau nous emmène de la Pousada Casa de Caboclo jusqu’à l’île de Baía das Canárias. Nous commençons notre downwind de 80 km à Tutóia. La particularité de cet itinéraire est qu’il n’y a absolument aucun bâtiment à part quelques cabanes de pêche sur la plage. Même avec un véhicule tout terrain, il n’est pas possible de rouler sur cette plage. C’est donc un bateau qui nous suivra aujourd’hui Toute la zone de mangrove et de plage est une réserve naturelle. La nature nous offre un spectacle magnifique sur des kilomètres. Ici, le Brésil se montre sous son plus beau côté – sans les éoliennes habituelles.

Nous traversons un estuaire de 3 km de large. Peu de temps après, un banc de sable de 5 km de long assure une eau lisse comme un miroir côté sous le vent. Une plage immaculée nous accompagne pour les prochains 15 km. Il n’y a pas âme qui vive car la ville voisine est à près de 20 km. Encore une fois, un immense estuaire doit être traversé, puis nous suivons la côte jusqu’au point le plus au nord et terminons les derniers 12 km tout droit au sud. A quelques centaines de mètres de la plage de Tutóia, nous passons une grande épave. Nous posons nos kites sur la plage devant notre hébergement – la Pousada Jagatá. L’expérience est inoubliable!

Jour 18: 27 sept.

Tutóia → Atins | 75 km

Après une nuit à la Pousada Jagatá de Tutóia, nous partons à la conquête des 75 km vers Atins. Nous laissons l’épave derrière nous et nous nous dirigeons vers l’ouest. Après 16 km, nous atteignons un excellent spot de flat près de Praia Peroba. Nous naviguons dans des lagunes d’eau douce au milieu les dunes. Nous continuons le long de la plage vers l’ouest jusqu’à un grand estuaire. De l’autre côté se trouve la plage Praia dos Tatus. Puis nous nous dirigeons vers le nord-ouest sur près de 30 km. Au point le plus étroit, la péninsule mesure moins de 275 mètres de large. Limité à l’est par l’Atlantique et à l’ouest par le vaste fleuve Rio Preguiças. Après plusieurs kilomètres sans aucun signe de civilisation – mis à part la multitude d’éoliennes – on aperçoit plusieurs pousadas ici sur la plage de Praia De Caburé. Nous sommes alors à moins de 10 km d’Atins. Il nous reste à faire le tour du promontoire et nous diriger vers le sud à travers la rivière. Notre pousada, Paraiso dos Ventos, est située à moins de 200 mètres de la plage.

Jour 19: 28 sept.

Atins → Lençóis Maranhenses | 32 km

La visite du parc national des Lençóis Maranhenses est à l’ordre du jour. Après le café da manhã, nous nous retrouvons sur la plage d’Atins. De là, nous naviguons à 3 km au large et partons plein vent arrière. Après quelques kilomètres en mer, le pick-up nous attend sur la plage. Il nous emmène un peu à l’intérieur des terres vers l’un des nombreux lagons. Une fois sur place, nous naviguons dans une eau douce cristalline pendant quelques heures. Après cette expérience unique, nous retournons en véhicule à Atins où nous passons la nuit à la Pousada Paraíso dos Ventos.

Jour 20: 29 sept.

Atins → Ilha de Santana | 110 km

Nous avons une longue route à parcourir aujourd’hui. Nous partons d’Atins et allons vers Ilha de Santana. 110 magnifiques et sauvages kilomètres nous attendent. Nous traversons le Rio Preguiças et naviguons le long de la plage plein vent arrière. La plage au nord du parc national des Lençóis Maranhenses semble interminable. Après 30 km, nous atteignons l’embouchure du petit fleuve Rio Negros. Son nom vient de la couleur presque noire de l’eau. C’est un phénomène purement naturel créé par la décomposition des plantes. Après cette plage, il y a encore 50 km et un estuaire d’environ 800 m de large.

Ici, nous disons au revoir à notre véhicule d’assistance qui nous suit depuis Santo Amaro do Maranhão. Les véhicule terrestre ne peuvent plus suivre à partir de là. Un grand catamaran assume alors le rôle de compagnon de voyage. De l’autre côté de la rivière, il y a d’abord une plage assez étroite puis une végétation impénétrable. On kite le long de la péninsule jusqu’à ce qu’un estuaire gigantesque s’ouvre devant nous. Il fait 16 km de large. Grâce aux deux îles au milieu, nous ne nous sentons pas si perdus. Arrivés de l’autre côté, nous mettons le cap vers le nord. Il n’y a plus que 10 km jusqu’à Ilha de Santana. Comme il n’y a ni pousadas ni hôtels pour passer la nuit, nous dormons dans les cabanes des pêcheurs. Une journée inoubliable touche à sa fin.

Jour 21: 30 sept.

Ilha de Santana → São Luís | 90 km

Après une nuit dans un hébergement pittoresque, nous commençons la dernière partie de notre long downwind brésilien. De Ilha de Santana à São Luís, il y a 90 kilomètres. Nous partons de l’extrémité nord-est de l’Ilha de Santana, naviguons autour de l’île puis vers le sud le long de la plage. Notre parcours nous mène d’abord vers le sud-ouest, puis nous rejoignons la plage avec une navigation orientée vers le sud. L’île la plus proche se trouve à 4 km de la pointe la plus au sud. De cette île, il y a 2 km jusqu’à la seconde puis 1,5 km jusqu’à la dernière île. De là, nous allons vers l’ouest sur 20 km à travers la baie Baía de São José.

Le catamaran nous suit en pleine mer jusqu’à ce que nous atteignons la péninsule d‘Ilha de São Luís sur la plage de Praia das Gaivotas. Après Praia da Raposa, Praia do Pucal, nous sommes à moins de 20 km de l’arrivée. Nous voyons alors les premiers gratte-ciel au loin. Le nombre de kitesurfeurs à l’eau augmente désormais à chaque kilomètre. Ils seraient sans aucun doute jaloux s’ils savaient d’où nous venons! Les 6 derniers kilomètres se font sur la plage de São Luís. Nous atterrissons nos kites dans le quartier de Calhau pour la dernière fois de ce voyage. Les chambres de l’hôtel Calhau Praia sont réservées, le fabuleux dîner et les boissons vous attendent, et nous pouvons tous apprécier le coucher de soleil magique sur la plage.

  • Niveau avancé avec une bonne forme physique
  • Être capable de naviguer en pleine mer avec des vagues moyennes
  • Redécoller l’aile dans l’eau
  • Maîtriser la nage tractée en remontant au vent
  • Savoir faire le self rescue
  • Être capable de très bien naviguer en Switch ou Toeside
PoidsTaille d’aile
60kg6 – 8 – 10 m2
80kg8 – 10 – 12 m2
100kg10 – 12 – 14 m2
Tailles d’aile recommandées au Brésil en fonction du poids du kitesurfeur
  • L’hébergement est réservé par l’organisateur du downwind
  • Petit déjeuner délicieux et exotique
  • Navigation accompagnée de guides professionnels
  • Véhicule d’assistance sur la plage ou bateau à moteur
  • Si nécessaire, sauvetage en jet ski
  • Eau, jus, fruits et collations pendant les pauses sur la plage
  • Lycra manches longues de l’événement
  • Hébergement 900,00 €
  • Transfert vol et aéroport
  • Déjeuner et dîner

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Natal → Sao Luis”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Can't Be Missed

Newsletter
Offres de dernière minute et nouveaux spots de kite
Soyez rassuré, nous ne vous spammerons jamais et ne partagerons jamais votre adresse e-mail